Search here:

LES EQUIPES ARTISTIQUES

2018 initie un nouveau cycle pour les Luthiers urbains, avec l’arrivée de Nicolas Chedmail, musicien corniste, improvisateur, inventeur d’instruments. Nicolas rejoint l’équipe de Lutherie Urbaine en tant que Directeur artistique du nouveau projet quadriennal, dont il assurera la mise en œuvre dès le deuxième semestre de cette année. Le Spat Sonore, collectif de musiciens dont il est à l’origine,  rejoindra en avril prochain les ensembles et artistes associés à Lutherie Urbaine, avec une première résidence de création

La direction artistique

Corniste émérite, passionné par le monde instrumental, les expérimentations sonores et les champs de de l’improvisation, Nicolas Chedmail invente en 2001 le « cor spatialisé » ou « spat’ », instrument issu de la famille des cuivres qui permet de spatialiser le son. A partir de cette invention toujours en évolution, il réunit peu à peu un collectif de spatistes : le Spat’Sonore.

Nicolas Chedmail participe aussi régulièrement aux projets d’ensembles spécialisés dans l’interprétation de la musique sur les instruments d’époque: la Petite Symphonie, les Talents Lyriques, le Cercle de l’Harmonie,L’Ensemble Matheus, les Musiciens du Louvre, les Arts Florissants, Opéra Fuoco, Les Siècles, les Agrémens… parallèlement à son  activité de chambriste avec le quatuor Edding, le quatuor Hoffmann, l’Ensemble Philidor.

Les artistes associés et résidents

Environ une dizaine d’ artistes et ensembles s’associent chaque saison à Lutherie Urbaine, pour mettre en œuvre leurs projets, souvent dans le cadre de deux à trois ans de résidence dans le lieu de fabrique bagnoletais, le LULL. Ils y font évoluer leur travaux de recherche et expérimentations sonores, présentent régulièrement des étapes de créations de leurs œuvres musicales et instrumentales,  proposent des rencontres artistiques.

En lien avec leur démarche, sont régulièrement proposés des workshops, des temps de formation, des  présentations d’étapes de travail, pré-création et créations. Ces projets artistiques sont toujours reliés à un questionnement environnemental, que ce soit via le recyclage de matériaux, la sensibilisation aux environnements, ou/et l’encouragement à l’écoute et  à la créativité pour tous…

Vincent Martial

Artiste sonore & luthier

Ollivier Coupille

Artiste sonore

Gaël Segalen

Compositrice & artiste sonore

Jorge de Moura

Guitariste & Luthier sauvage

Thierry Madiot

Tromboniste & artiste sonore

Anton Mobin

Artiste sonore & luthier

Diana Huidobro

Chanteuse percussionniste

Alain Guazzelli

Batteur percussionniste & luthier urbain

En savoir plus

Aurélien Bianco

Bruiteur

En savoir plus

Florence Kraus

Pianiste, saxophoniste

Xavier Charles

Clarinettiste, compositeur & improvisateur

En savoir plus

Jean-François Hoël

Musicien bruiteur

Florent Colautti

Artiste sonore & luthier

Aurélie Pichon

Clarinettiste

Jacques Di Donato

Clarinettiste, batteur, improvisateur & compositeur

Un peu d’histoire

Le projet Lutherie Urbaine évolue au fil du temps et des personnalités des directions artistiques prenant en main le projet :

Celui ci  né en 1999  sous l’impulsion de Jean-Louis Mechali, compositeur et percussionniste  va évoluer pendant une douzaine d’années au fil des créations de Jean Louis et de ses collaborateurs Alain Guazzelli, batteur percussionniste, concepteur et réalisateur du premier pôle des Lutheries inouïes, Paco Sanchez, musicien éducateur, Agnès Dufour, sur l’axe développement économique et culturel…Une soixantaine d’artistes, musiciens improvisateurs, luthiers sauvages, vont se rallier peu à peu au projet associatif…Celles ci, élaborées au fil des dix premières productions de Lutherie Urbaine, constituent aujourd’hui l’axe central des expositions instrumentales régulièrement proposées par l’association dans le cadre de résidences artistiques.

Au départ en retraite de Jean-Louis en 2013, l’association accueille les artistes sonores Etienne Bultingaire,  et Thierry Madiot qui  ouvrent de nouveaux axes de recherche sonores et de créations… Installations sonores, développement des liens avec l’électronique, la spatialisation sonores, création d’un espace Laboratoire, le Fab’lull, nouveaux champs pédagogiques, créativité reliant contraintes du handicap à des recherches sonores…